UltraBackup NetStation : la fermeture automatique des connexions clientes

Une nouvelle fonctionnalité a été introduite dans UltraBackup NetStation 5. Elle permet de fermer des connexions clientes ouvertes avec le serveur si aucun transfert de données n’est réalisé entre les deux entités au bout d’un délai donné.  Ceci est destiné à agir comme garde-fou dans de rares cas où la connexion est détecté comme ouverte alors que l’opération n’est plus en cours de traitement par le client.

Néanmoins, cette fonctionnalité peut perturber le fonctionnement de sauvegardes contenant un important volume de données non modifié. Dans ce cas, le client analyse les fichiers à la recherche de modifications, mais il peut n’envoyer aucun document ou le faire après plusieurs heures de travail. Si le délai de fermeture automatique des connexions est trop court, ces sauvegardes seront interrompues et marquées comme « Annulées » au niveau du serveur.

Pour modifier ou désactiver cette fonctionnalité, éditez le fichier de configuration serveur et cherchez la ligne commençant par :

MaxTransactionsIdleDelay=
  • Pour désactiver la fermeture automatique de connexions, spécifiez la valeur zéro à droite du signe égal.
  • Pour augmenter le délai avant fermeture, spécifiez une valeur en minutes suffisamment importante pour excéder le temps maximum de traitement normal de vos sauvegardes (par exemple, 600).

Sauvegardez le fichier et redémarrez le serveur. Et voilà !

 

 

UltraBackup Home : exclure un répertoire d’une sauvegarde

Imaginons que vous sauvegardiez le dossier « C:\Data » et que vous ne souhaitiez pas inclure le sous-dossier « C:\Data\Personnel » dans la sauvegarde. Voilà une astuce très simple pour réaliser cette exclusion :

  1. Éditez la sauvegarde en double-cliquant sur son icône,
  2. Sélectionnez l’onglet « Filtres »,
  3. Cliquez sur le bouton « Options avancées »,
  4. Dans la fenêtre qui apparaît, sélectionnez « Exclure les fichiers correspondant aux filtres suivants », et saisissez le chemin d’accès au dossier à exclure, terminé par « \* » (dans notre cas : C:\Data\Personnel\*) :

Exclusion d'un sous-répertoire

Les exclusions étant basées sur les chemins d’accès des fichiers, l’utilisation d’un filtre utilisant le caractère joker « * » désignera tous les documents dont le chemin d’accès commence par « C:\Data\Personnel\ », donc tous les éléments contenus dans le dossier à exclure.

UltraBackup Home : certaines sauvegardes planifiées échouent alors qu’elles se lancent correctement de manière manuelle

Nous recevons parfois des demandes de support concernant des erreurs apparaissant sur des sauvegardes uniquement lorsqu’elles sont lancées de manière planifiée. Par exemple :

La sauvegarde va être abandonnée car le volume de destination est en lecture seule.

En réalité, il y a fort à parier pour que ces erreurs puissent-être reproduites de manière très simple, même en dehors des déclenchements planifiés :

  • Démarrez le gestionnaire de sauvegarde,
  • Sélectionnez la ou les tâches problématiques,
  • Effectuez un clic droit et sélectionnez l’article de menu « Sauvegarder en arrière-plan ».

Si vous obtenez la même erreur, il y a de très grandes chances pour que le problème vienne simplement du fait que la sauvegarde est déclenchée via le service de sauvegarde en arrière-plan (et non de manière interactive par l’utilisateur connecté : vous).

Quelles sont les spécificités d’un tel lancement, et à quoi faut-il veiller ? La majorité des problèmes viennent d’un manque de droits et surviennent souvent lorsque la cible est une destination réseau. Voici quelques remarques et conseils qui peuvent vous aider.

Par défaut, les services Windows n’ont pas accès au réseau

Les services s’exécutent par défaut dans le compte LocalSystem, qui n’a pas le droit d’accéder au réseau. Normalement, UltraBackup créé son propre compte administrateur caché pour éviter ce genre de problèmes, mais l’association entre ce compte et les services du logiciel est peut-être rompue.

Démarrez le gestionnaire de sauvegarde, cliquez sur le bouton « Configuration », sélectionnez la page « Compte utilisateur » et vérifiez que la case « Utiliser le compte Windows suivant » est cochée et que le nom du compte est bien « UBHomeAccount » :

Cliquez sur le bouton « Vérifier » pour tester que le compte peut bien être exploité par le logiciel. En cas de problèmes, cliquez sur le lien « Réinitialiser les paramètres des comptes » et recommencez la vérification.

Notez que vous pouvez également spécifier les paramètres de connexion d’un compte existant sur la machine pour le lier aux composants UltraBackup. Les services devront être redémarrés pour que les nouveaux paramètres puissent s’appliquer.

Les services Windows n’ont pas accès aux lecteurs réseaux

Les lecteurs réseaux (par exemple, un lecteur X: pointant sur \\SERVEUR\Partage) sont montés au niveau de la session active. Les services s’exécutant dans une session séparée, ils ne les « voient » tout simplement pas.

Pour cette raison, vous devez spécifier impérativement des chemins UNC (de la forme \\MONSERVEUR\MonDossierPartagé) et en aucun cas des lettres de lecteurs réseaux :

Paramètres de stockage réseau

Souvent, les partages réseaux sont protégés par des mots de passe, qu’il faut aussi saisir dans UltraBackup. Ce qui nous amène au point suivant :

Certains partages réseaux nécessitent une authentification

Il est fréquent que des partages réseaux nécessitent un nom d’utilisateur et un mot de passe valide pour s’y connecter. Ceci n’est parfois pas visible car Windows s’authentifie par défaut avec le compte utilisateur actif – si celui-ci est configuré correctement sur la ressource distante aucune demande de mot de passe n’est donc nécessaire. Néanmoins, si la demande d’accès est effectuée par le service,  les paramètres d’authentification ne sont pas les mêmes et vous devez les spécifier dans UltraBackup pour éviter toute erreur.

Pour configurer les paramètres d’authentification, cliquez sur le bouton « Paramètres d’authentification réseau ». Dans la fenêtre qui s’ouvre, cochez « Le volume réseau demande une authentification » et saisissez le nom d’utilisateur/mot de passe nécessaire à l’obtention d’un droit d’écriture sur le dossier de stockage :

Cliquez sur « Tester ». Si les paramètres sont corrects, le logiciel doit vous afficher un message de succès, et la sauvegarde en arrière-plan devrait fonctionner correctement.

Si malgré tout ces conseils vous n’êtes toujours pas en mesure de sauvegarder sur une destination particulière, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions vous aider à corriger le problème !

Effectuer la mise à jour de NS4 vers NS5

Voici une procédure simple pour mettre à jour un serveur de sauvegarde équipé de UltraBackup NetStation 4 :

  1. Désinstallez le serveur UltraBackup. Utilisez le raccourci placé dans le menu Démarrer, et cliquez sur « Désinstaller UltraBackup NetStation ». Un message vous demande si vous voulez supprimer la configuration du logiciel, cliquez sur « Conserver les fichiers de configuration ».
  2. Désinstallez le serveur de base de données – celui-ci ayant été mis à jour avec UltraBackup NetStation 5, il sera redéployé pendant l’opération. Pour désinstaller Firebird, démarrez l’assistant « Ajout/Suppression de programmes » de Windows, et double-cliquez sur la ligne « Firebird 2.5.3 » pour procéder à la suppression.
  3. Téléchargez l’installateur serveur.
  4. Dans la fenêtre qui s’ouvre, cliquez sur « C’est la première fois que j’installe UltraBackup NetStation 5 » pour installer la dernière version du gestionnaire de base de données, FireBird 2.5.5. L’installateur va ensuite démarrer le déploiement d’UltraBackup à proprement parler, et copier les fichiers nécessaires sur votre disque dur.
  5. Le dialogue « Configurer le serveur maintenant » vous proposer de configurer le serveur de sauvegarde. Cliquez sur « Oui ».
  6. Cliquez sur « J’ai effectué une mise à jour depuis une version antérieure », sur « Suivant » et choisissez « UltraBackup NetStation 4 », cliquez sur « Suivant ».
  7. La base de données est mise à jour. Cette opération peut durer un certain temps, en fonction du volume de données sauvegardé – ceci est normal.
  8. L’opération terminée, le message « La migration est terminée » est affiché. Lorsque vous cliquez sur « OK », le serveur est redémarré et prêt à être exploité.
  9. Vous pourrez ensuite mettre progressivement les clients à jour. Les clients v4 sont supportés mais ne bénéficient pas des nouveautés introduites avec la version 5.

Rappel important : Dans certains contextes, les clients v4 peuvent ne pas se mettre à jour correctement lorsque la mise à jour automatique des clients est activée côté serveur.  Il s’agit d’un dysfonctionnement corrigé dans la version 5, mais qui ne peut pas être traité à postériori pour les binaires affectés déjà installés. Par conséquent, n’utilisez pas la mise à jour automatique pour faire migrer les clients 4 en version 5.0 (celle-ci est automatiquement désactivée dans la configuration serveur lors de la migration pour éviter tout problème).

« Les fichiers suivants n’ont pas pu être copiés » avec UltraBackup Home

Chez un client, l’exécution d’une sauvegarde avec UltraBackup Home générait toujours une centaine d’erreurs de copie, réunies dans la catégorie « Les fichiers suivants n’ont pas pu être copiés« . Il était difficile de comprendre pourquoi, car les clichés de volume (VSS) étaient activés et rien ne justifiait qu’il fut impossible d’accéder aux fichiers source et/ou de créer les fichiers de sauvegarde.

Dans ce cas, UltraBackup propose une fonctionnalité intéressante : le mode débogage. Lorsque cette fonctionnalité est activée, toute opération génère une trace détaillée indiquant les opérations effectuées ainsi que les erreurs renvoyées par Windows. Pour activer ce mode, ouvrez le gestionnaire de sauvegardes, cliquez sur le bouton « Configuration », sélectionnez l’onglet « Avancé » et cochez la case « Activer le débogage ».

Une fois la tâche relancée et achevée, une analyse de la trace de débogage a permis de repérer le même message d’erreur pour les fichiers qui ne pouvaient être copiés : « Le fichier ou le répertoire est endommagé et illisible« .

Ainsi donc UltraBackup n’était pas directement en cause –  Windows indiquait simplement qu’il était impossible de procéder à la copie car le disque de destination possédait certaines structures de données invalides. Peut-être avait-il été déconnecté trop brutalement d’un PC auquel il était attaché ?

Une solution très simple est dans ce cas d’utiliser l’outil chkdsk pour détecter et réparer les erreurs du disque. La ligne de commande a du être saisie (le disque possédait la lettre de lecteur E) :

chkdsk /f E:

Cela a suffi à corriger les erreurs de structure du disque, et a définitivement supprimé les problèmes de copie reportés par UltraBackup.