UltraBackup NetStation 6 est sorti !

Nous avons publié ce matin la toute dernière version de notre outil de sauvegarde centralisée, UltraBackup NetStation 6.

Cette version intègre une nouveauté fondamentale, issue de plusieurs mois de recherche et de développement : le transfert Delta, appelé aussi « sauvegarde incrémentielle bloc ».

Cette fonctionnalité permet de ne transférer que les modifications apportées à un fichier depuis sa dernière sauvegarde. Par exemple, si vous sauvegardez une base de données de 16 Go chaque jour et qu’environ 100 Mo sont modifiés, seuls ces 100 Mo seront transférés au serveur lors de la sauvegarde journalière.

Elle permet désormais de sauvegarder de manière rapide des fichiers volumineux à travers des lignes de faible débit de type ADSL.

Le transfert Delta est activé pour toutes les nouvelles sauvegardes créées avec des agents client mis à jour en version 6. Les anciennes sauvegardes conservent l’ancien mode de fonctionnement de manière transparente.

Cette version 6 comporte également de nombreuses améliorations en terme de sécurité et de performance.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le transfert Delta.

Cliquez ici pour télécharger la nouvelle version d’UltraBackup.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail à support at ultrabackup.com.

UltraBackup NetStation – Le transfert Delta (« sauvegarde bloc »)

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la prochaine version d’UltraBackup NetStation intégrera une fonctionnalité longuement attendue : le transfert de fichiers en « mode bloc », appelée ici « Transfert Delta ». Celle-ci permet de ne transférer que les blocs de données modifiés par rapport aux précédentes versions du fichier transféré.

Autrement dit, si vous sauvegardez un fichier de 50 Go dont seulement quelques méga octets ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde, seules ces nouvelles données seront envoyées au serveur plutôt que la totalité du document. Le serveur reconstruira la nouvelle version du fichier à partir des données portées par les anciennes versions.

Comment ça marche ? Le transfert Delta consiste à découper les fichiers à sauvegarder en blocs. Chaque bloc est haché (ou « signé »), c’est-à-dire associé à une valeur numérique unique dépendante de son contenu. Lors de l’envoi, le serveur établit une liste complète des blocs qu’il possède en fonction des anciennes versions déjà stockées, et ne demande au client que les blocs qu’il ne possède pas déjà. Au final, le fichier à envoyer est reconstruit sur le serveur en ne transférant que les nouvelles données, apportant un important gain de vitesse de transfert.

Le logiciel proposera donc deux modes de transfert : la version originale par compatibilité avec les anciens agents clients, et la version Delta, par défaut activée pour toutes les nouvelles sauvegardes créées par des agents compatibles.

Nous prévoyons la sortie d’UltraBackup NetStation 6 pour le début de l’année 2017.

UltraBackup NetStation : la fermeture automatique des connexions clientes

Une nouvelle fonctionnalité a été introduite dans UltraBackup NetStation 5. Elle permet de fermer des connexions clientes ouvertes avec le serveur si aucun transfert de données n’est réalisé entre les deux entités au bout d’un délai donné.  Ceci est destiné à agir comme garde-fou dans de rares cas où la connexion est détecté comme ouverte alors que l’opération n’est plus en cours de traitement par le client.

Néanmoins, cette fonctionnalité peut perturber le fonctionnement de sauvegardes contenant un important volume de données non modifié. Dans ce cas, le client analyse les fichiers à la recherche de modifications, mais il peut n’envoyer aucun document ou le faire après plusieurs heures de travail. Si le délai de fermeture automatique des connexions est trop court, ces sauvegardes seront interrompues et marquées comme « Annulées » au niveau du serveur.

Pour modifier ou désactiver cette fonctionnalité, éditez le fichier de configuration serveur et cherchez la ligne commençant par :

MaxTransactionsIdleDelay=
  • Pour désactiver la fermeture automatique de connexions, spécifiez la valeur zéro à droite du signe égal.
  • Pour augmenter le délai avant fermeture, spécifiez une valeur en minutes suffisamment importante pour excéder le temps maximum de traitement normal de vos sauvegardes (par exemple, 600).

Sauvegardez le fichier et redémarrez le serveur. Et voilà !

 

 

UltraBackup Home : exclure un répertoire d’une sauvegarde

Imaginons que vous sauvegardiez le dossier « C:\Data » et que vous ne souhaitiez pas inclure le sous-dossier « C:\Data\Personnel » dans la sauvegarde. Voilà une astuce très simple pour réaliser cette exclusion :

  1. Éditez la sauvegarde en double-cliquant sur son icône,
  2. Sélectionnez l’onglet « Filtres »,
  3. Cliquez sur le bouton « Options avancées »,
  4. Dans la fenêtre qui apparaît, sélectionnez « Exclure les fichiers correspondant aux filtres suivants », et saisissez le chemin d’accès au dossier à exclure, terminé par « \* » (dans notre cas : C:\Data\Personnel\*) :

Exclusion d'un sous-répertoire

Les exclusions étant basées sur les chemins d’accès des fichiers, l’utilisation d’un filtre utilisant le caractère joker « * » désignera tous les documents dont le chemin d’accès commence par « C:\Data\Personnel\ », donc tous les éléments contenus dans le dossier à exclure.

UltraBackup Home – La hiérarchie de répertoires créés dans les sauvegardes

Voici un bref aperçu des répertoires créés lors d’une sauvegarde avec UltraBackup Home, et comment les modifier pour obtenir une arborescence similaire à UltraBackup 4.

  • Le répertoire de sauvegarde, qui regroupera les dossiers et les fichiers sauvegardés. Par défaut, celui-ci est initialisé à l’aide du nom donné à la tâche, précédé de « Sauvegarde » :

Vous pouvez désactiver la création de ce dossier en effaçant la valeur du champ « Nom du dossier » pré-initialisée par le logiciel.

Par défaut, une icône particulière est affectée à ce dossier pour permettre de l’identifier comme une sauvegarde. Vous pouvez désactiver cette fonctionnalité en suivant les instructions décrites dans cet article.

  • Un conteneur par dossier sauvegardé, dans le dossier de sauvegarde, portant le nom du répertoire source. Par exemple, si vous sauvegardez le dossier « C:\Users\Paul\Private », un dossier « Private » sera créé dans la sauvegarde pour stocker son contenu.

Si vous ne sauvegardez qu’un seul dossier ou que vous ne souhaitez pas que ce répertoire soit créé :

  1. Cliquez sur l’onglet « Éléments sauvegardés », dans la zone de gauche,
  2. Double-cliquez sur un des répertoires affiché dans la vue,
  3. Cliquez sur l’onglet « Avancé »,
  4. Décochez la case « Créer un répertoire conteneur dans la sauvegarde »,
  5. Cliquez sur OK.

Attention à la désactivation de cette option pour des sauvegardes qui comportent plusieurs dossiers à sauvegarder, le contenu de ceux-ci se retrouveraient « pêle-même » dans le même dossier de destination !