NS7 : de nouvelles options pour la restauration de données initiée depuis le serveur

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La version 7.1 va apporter des améliorations significatives au système de restauration de fichiers piloté depuis le serveur de sauvegarde. Jusqu’ici, les requêtes de restauration déclenchaient un dialogue de validation obligatoire sur le poste client, et les fichiers ne pouvaient être placés que dans un répertoire temporaire créé spécialement pour l’occasion. L’utilisateur devait ensuite déplacer manuellement les fichiers récupérés vers le répertoire de son choix.

Deux améliorations ont été introduites : d’une part la possibilité de choisir un mode de restauration « non interactif », d’autre part le moyen de déterminer où placer les documents restaurés.

Le mode « non-interactif » permet de restaurer des documents sur un poste où personne n’est connecté, et plus généralement de court-circuiter toute intervention avec un utilisateur non qualifié. Le fait d’accéder sans consentement au système de fichiers de l’utilisateur en écriture n’étant pas une opération banale, nous avons choisi de l’autoriser uniquement si une option particulière était activée au niveau du gestionnaire de sauvegarde. Pour autoriser les restaurations en arrière-plan dirigées par l’administrateur, il faudra au préalable avoir coché la case « Autoriser la restauration en arrière-plan par l’administrateur ». Dans le cas contraire, les requêtes Push Restore seront toujours traitées en mode interactif :

Option d’autorisation de la restauration en arrière-plan par l’administrateur dans le Gestionnaire de Sauvegardes.

Une autre demande était de pouvoir choisir d’une manière plus précise où restaurer les données. Nous proposons désormais trois emplacements possibles :
• Répertoire ad-hoc créé pour l’opération : un dossier crée dans le répertoire Mes Documents contenant les fichiers restaurés affiché une fois l’extraction terminée,
• Répertoire spécifique : un dossier particulier choisi par l’administrateur. Lorsque le canal serveur à client est actif, l’administrateur peut explorer le disque de l’utilisateur depuis la console pour choisir un dossier existant sur le poste.
• Restaurer aux emplacements source : les fichiers sont restaurés à leurs emplacements de sauvegarde. Attention, si des documents existent déjà, ils seront écrasés.

Les trois types d’emplacements pour les fichiers à restaurer sur le poste client.

Nous espérons que ces améliorations répondront mieux aux problématiques de nos utilisateurs en terme de flexibilité d’options de restauration dirigées par l’administrateur.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.